Résultats et photos championnats de France SUP Race 2020

Des conditions météo difficiles pour ces premiers championnats de France SUP Race à Talloires sur le lac d’Annecy notamment pour la longue distance dimanche avec un vent du nord qui s’est rapidement levé et a forci au cours de la journée.

Nous publions ici des résultats partiels et provisoires avant validation complète des résultats.

Vous retrouverez des liens vers différents articles et reportages publiés.

Revue de presse : quelques liens articles et reportages

Les résultats

Longue distance, 18 km (H)

  1. Titouan PUYO en 1h58’09
  2. Noïc GARIOUD en 2h01’22
  3. Ludovic TEULADE en 2h04’00
  4. Clément COLMAS en 2h04’02
  5. Martin VITRY en 2h05’15

Longue distance, 18 km (F)

  1. Sonni Hönscheid 2h18 55 (Allemagne, non classée championnats de France)
  2. Fanny TESSIER en 2h27 17 (N°1 championnats de France)
  3. Iona RIVET 2h31’11 (N°2 championnats de France)
  4. Anaïs GUYOMARCH en 2h36’15 (N°3 championnats de France)
  5. Erica REVIL en 2h39 42 (N°4 championnats de France)
  6. Marie-Elphège JULIENNE en 2h45 ’04 (N°5 championnats de France)

Sprint, 200 m (H)
1. Noic GARIOUD en 37”58
2. Titouan PUYO 38”83
3. Ludovic TEULADE 39”89
4. Tom AUBER 41”55
5. Yoann LE VEN 42”92
6. Jean LETOURNEUR 47”83

Sprint, 200 m (F)
1. Anaïs GUYOMARCH en 51”67
2. Iona RIVET en 53”21
3. Fanny TESSIER en 54 ”11
4. Sandrine BERTHE en 56”42
5. Agathe RODIER en 59”05
6. Helene BONNAN en 1’02 ”27

Réactions

Titouan Puyo
« Je ne m’attendait pas à ça sur un plan d’eau intérieur, ce n’est pas forcément ce que l’on imagine. C’est une bonne surprise. J’étais déjà venu en janvier, le lac me réussit bien. On a fait l’effort de venir en France depuis la Calédonie, malgré tout ce qu’il se passe, pour concourir et c’est avec plaisir. On est très chanceux avec ces conditions. On a bien fait le job ce week-end avec Noïc (Garioud) qui gagne hier (samedi )devant moi, et moi qui m’impose devant lui aujourd’hui. J’avais bien examiné le parcours avant de partir, bien examiné la météo. Je savais que ça allait bien glisser sur la partie haute du lac et c’est là que je voulais faire la différence. C’est toujours plus facile de creuser un écart quand ça glisse. »

Fanny Tessier
« Je comprends mieux maintenant le terme eaux intérieures, ce n’est pas du tout flat water en fait ! Génial ! On a eu vent de face le long de la côte, un peu de travers ensuite, et un downwind de folie ! Et la remontée contre le vent, au mental et au physique aussi. C’est passé tout seul. J’ai eu chaud car je ne suis pas tombée mais j’ai vu pas mal de monde chuter. »

Sonni Hönscheid

“French Championships / Alpine Lakes Tour” in Talloires ☀️. It’s the same place were the famous “GlaGla” race is hold. It was definitely the most challenging race course I have done in a while. 20km, some Flatwater, up, side & downwind. Around 200people at the startline ready to give it all!! The beautiful background made it a little easier – the colors off the autumn combined with the first snow on the mountains… pure and beautiful. I was really happy to have the chance to race agains some off the best paddlers in France and to win the long distance. Congratulations to all the participants and finishers!!”

Continue reading “Résultats et photos championnats de France SUP Race 2020”

Titouan Puyo : 3 questions avant les championnats de France à Talloires (lac d’Annecy)

Titouan Puyo était déjà là il y a 9 mois avant que tout parte en cacahouète comme il le dit si bien… Nous avons posé 3 questions à Titouan Puyo, meilleur français sur le circuit international depuis 2014 avant son retour à Talloires pour les championnats de France !

  1. Salut Titouan ! Déjà de retour sur le lac d’Annecy ! Tu as trop aimé la GlaGla Race c’est ça 😉 ?

Ben ouais, le cadre était top donc j’avais hâte de revenir ! Haha. Je garde un super souvenir de cet évent en janvier, ça paraît tellement loin déjà car c’était avant que tout parte en cacahuète ! Content que le lac et Talloires soit le spot de ces championnats de France ! En plus ça va être un gros event encore, avec du monde sur la ligne de départ j’espère ! Malheureusement je scrute la météo et j’ai l’impression qu’on va avoir plus froid qu’à la glagla race haha. On va encore plus mériter la fondue dimanche soir !

  1. Comment va la motivation avec cette saison sans les grands rendez-vous habituels et très peu de compétitions maintenues ?

Je m’estime plutôt chanceux pour le coup, j’ai pu venir ici en France pour des compets et avant ça j’avais eu quelques courses de va’a en Calédonie ! Malgré l’annulation de certains events j’ai réussi à retomber sur mes pattes, à la place de Namur j’ai profité des vagues landaises, à la place de Bilbao j’ai pu faire une compèt de va’a sur Toulon et a la place de Prague j’ai pu aller a Fort Boyard challenge pour un super downwind.

Quand je fais le bilan j’ai fais plein de courses au final, donc c’est top, et dans plein de beaux endroits, la Vendée, Pornichet, La torche et les compets à venir s’annoncent super aussi , car après Annecy on va en Corse, pour le Corsica paddle Trophy , ça va être trop beau.
Donc oui plutôt heureux de ce que j’ai pu me mettre sous la dent même si il y avait pas où peu d’étrangers et moins de monde sur les départs !

  1. Cet été la pratique du paddle sur les plages un peu partout a explosé, pourtant le nombre de compétiteurs n’augmente pas ou très peu. Comment tu expliques ça ?

3 : Je suis en France depuis fin juillet, j’ai halluciné du monde en sup sur les plans d’eaux ! J’ai du répondre à plein de questions, car au final nos planches de races sont peu connues ! Il y a beaucoup de matos gonflable ou école dans les centres de location, normal, peut être qu’une ou deux boards de race pourraient susciter des envies. Mais c’est sur que ce qui est accessible c’est le gonflable ! Normal que ce boum estival ne se ressente pas déjà mais avec le décalage ils vont peut être arriver sur les courses au printemps prochain !
Mais j’ai déjà vu des nouvelles têtes et même sur les podiums d’ailleurs donc c’est déjà bon signe ! A nous de donner envie de faire de la compèt en offrant un beau spectacle ce weekend !

Un grand merci Titouan d’avoir pris le temps de répondre à nos questions ! Bonne chance pour ce week-end !

Titouan Puyo répond à nos questions avant sa première GlaGla Race

Titouan Puyo NSP

Titouan Puyo vient spécialement de Nouvelle-Calédonie pour participer à la GlaGla Race ! Nous l’avons interrogé alors qu’il était en transit au Japon !

Hello Titouan, on est super content que tu viennes à la GlaGla Race ! On a 3 questions pour toi en attendant ton avion…

Une course en plein hiver dans les Alpes… drôle de concept non ?

Pas du tout , les Alpes c’est la neige et le froid pour un étranger haha !
Oui c’est sur que c’est une drôle d’idée de faire du sup à cette période. Il y a des amis en Calédonie qui ont eu du mal a me croire ! Mais le concept a fait ses preuves, vu le nombre de participants.

Le lac d’Annecy est tout proche des montagnes tu as prévu d’aller en profiter pour aller skier ?

C’est une excuse la course haha. L’idée c’est carrément d’y allier un trip ski. On va faire un essai de stage ski de fond tout le tralala avec Ty Judson, Vincent Verhoeven , Alain Teurquetil et notre entraîneur Vincent Guillaume.

Au programme  : ski rigolade et fondue !

Petite question matos : tu as prévu comme planche pour la GlaGla Race ?

Alors j’ai prévu deux planches. Ma ninja si les conditions sont totalement flat et ma carolina si le lac remue un peu.

Une dernière pour la route : tu t’es blessé parait-il ? Que s’est il passé ? Ça va mieux ?

J’ai mis la main sur une espèce de étoile de mer vénéneuse ! Ça fait trois semaines et c’était a la fin de ma pause donc j’ai pas trop rame depuis Paris. Ça va être une belle reprise haha

Merci Titouan ! Rendez vous samedi matin sur la plage de Talloires ! N’oublie pas ton bonnet !

Ty Judson arrived in France one week before the GlaGla Race

Ty Judson will be at the GlaGla Race

Hi Ty! We are super excited to welcome you at the GlaGla Race! What does it represent for a waterman such as yourself who is used to warm conditions, waves and saltwater, to race in the Alps in the middle of winter?

I find that racing in potentially sub zero temperatures is a novelty, but with the higher level of athletes attending it turns into a challenge. Having the likes of Titouan Puyo, Ludovic Teulade and Martin Vitry you always know that when you get on the start line it’s going to be as competitive of a race as any.

Ty Judson NSP team

There are more and more NSP riders attending the GlaGla Race, can you tell us more about the team?

The NSP team is a very tight knit family that I’ve grown to know and love. No matter where we are in the world, we always find the time to come together, have some fun and put on a show. I feel honoured to have been adopted into this amazing team. Having someone like Titouan Puyo to help guide the way as a mentor, fellow competitor, brother and friend has been something of an invaluable experience to me. I can’t wait to see what 2020 brings for me and the team.

Ty judson waves

What board are you intending to use for the GlaGla Race?

For the GlaGla Race 2020, I’ll be using the NSP Carolina. It definitely gives me the advantage for any condition Annecy has to throw at me.

You’re coming for the GlaGla Race, but the ski resorts aren’t that far away, are you planning on skiing during your stay?

That’s about all I’ll be doing during my stay here in France. I’ll be with the NSP Team (my second family) in Valmorel snowboarding, cross country skiing, mountaineering etc. – most of which are brand new to me, which I’m super excited to experience!