J-1 avant les championnats de France ! 3 questions à Fanny Tessier !

Salut Fanny ! Le lac d’Annecy te manquait 😉 Après avoir fini la 1ere française sur la GlaGla Race il y a quelques mois tu reviens dans quel état d’esprit ? En plus tu es tenante du titre !

Comment ça c’est passé pour toi depuis janvier ? Le confinement, le calendrier des courses chamboulé… Toujours motivée ?
La pratique du paddle a explosé cet été un peu partout, il est question que le sport soit aux JO en 2024, comment vois tu l’évolution de la pratique ?

En effet je suis très heureuse de revenir sur ce superbe lac d’Annecy.
J’ai vécu des sensations extraordinaires à la GlaGla Race : ramer à côté d’idoles comme Fiona et Sonni avec ces paysages de rêve autour 😁


J’ai d’ailleurs travaillé cet ancrage en préparation mentale pendant le confinement !
J’ai profité de cette période pour faire des activités comme le yoga, la méditation, le vélo elliptique et on a partagé des entraînements en live avec les membres de la team 425pro pour rester en lien (virtuellement au moins 😉).


Je me suis aussi engagée dans la réserve solidaire qu’on a mise au point avec mes collègues pour continuer à apporter du sourire et des exercices adaptés aux personnes qu’on accompagne. Je travaille en tant qu’éducatrice médico-sportive et diététicienne pour le groupe associatif Siel Bleu depuis plus de 6ans maintenant. J’ai beaucoup de chance de concilier ce coté professionnel et ma passion pour les sports de pagaie (kayakiste pendant 20ans et depuis 5ans en stand-up-paddle).


C’est sans doute une belle opportunité de voir ce sport se faire reconnaître à haut niveau avec la question des JO.
De mon côté j’adore partager cette activité : avec les amis à l’entraînement, avec la section SUP’er girls d’Hossegor et avec mon club à Agen dès que je peux. Peu importe les niveaux, l’important est de se faire plaisir !
J’arrive avec la volonté de défendre mon titre bien sûr et par-dessus tout partager de bons moments avec tous les rameurs des 4 coins de la France 😊
Merci beaucoup pour l’organisation de cet événement que nous attendons avec impatience.

3 questions to Sonni Honscheid before the French Championships & POP Race in Talloires

Hello Sonni ! It’s your 3rd Alpine Lakes Tour race this year ! Are you addicted to the Alpine Lakes 😉 ?


YES!! 😉 Besides a great organization, the Alpine Lakes races are hold on really nice places. I don’t get to paddle in lakes so often, so it always has something really special to it. Returning to Talloires this weekend means a lot to me, this place brings back a lot of really good memories from beginning of this years GlaGla event.
Besides the racing aspect, it’s always nice to see so many people at the start line sharing the stoke for this sport. Specially at this times I noticed how important it is to reconnect with the paddling community, go out there, have fun, race agains each other with open hearts, just enjoying this moment and the opportunity to actually do this!!


2. The long distance is 18 km long : do you like this kind of distances ? How to manage your race, how do you manage long efforts ?


I love long distance, I’m not really a ”technical” or a “sprint” paddler. When I paddle long distances, I feel the absolute freedom – that’s the feeling it got me addicted to paddling 🙂 . Long distance, it’s the same like with the other disciplines, you practice for it, main thing you focus on, it’s your endurance. On a long race, you also have to work on your nutrition and hydration during the race. I highly recommend to built this in your training from the beginning, so it becomes a routine. They are some really good powders on the market you can add in the water of your hydration pack which provide you everything you need for a long paddle. I made the experience myself, sometimes you get so distracted with your surroundings that your forget to drink/eat. When you feel thirsty or hungry, it can be already too late to avoid fatigue and going down on your performance.


3. This year the practice of paddleboarding has increased enormously everywhere, how do you see the future of our sport?


Yes, it’s crazy!! Stand Up Paddling seems like the perfect “Social Distance” Sport 😉 – specially in Europe it increased a lot. I think that many people who tried SUP for the first time, see the benefits it offers and will continue with this sport. It´s good for the fitness & mind, good for yoga on the board, it’s a family sport, you get to explore many beautiful paces out of a different perspective, you get a tan 😉 and on top of all – It’s fun!! Many people need a good motivation to have a goal when they go out paddling/training. That´s why I think that the Alpine Lakes tour event, it’s a great “first race” for a recreational paddler to take part in. It´s also important to guide those people, show them the right paddling technique to be able to get the maximum out of SUP, avoid injuries and have a good time on the water!

Ludovic Teulade : 3 questions au tenant du titre et membres d’Annecy Stand Up Paddle Club !

  1. Salut Ludo ! Bon anniversaire déjà ! 1.Tu es le tenant du titre et c’est ton club qui organise avec la fédé les championnats de France, tu n’as pas trop la pression ?

Salut la team Alpines Lakes Tour ! merciii, un quart de siècle déjà !
Honnêtement non ! Je suis super déjà content que les championnats de France aient lieu à Annecy, j’ai fait beaucoup de mes premières courses lasses bas avec vous sur l’Alpine et la Glagla donc ça fait vraiment plaisir que le Annecy SUP Club organise ces championnats ! Je connais tout les participants et les adversaires, je me suis bien préparé et je vais prendre comme d’habitude beaucoup de plaisir à ramer. J’ai des objectifs mais pas forcément plus de pression que ça même je veux bien faire et vais tout donner pour !

  1. Comment va la motivation avec cette saison sans les grands rendez-vous habituels et très peu de compétitions maintenues ?

Oui cette année a été compliquée mais heureusement ça bouge bien en France (notamment grâce à vous) et j’ai pu faire plusieurs compétitions depuis Juillet maintenant ! Je suis toujours motivé lorsqu’il y a une compétition à préparer, donc depuis que les dates de ces championnats et les autres compets sont sorties je me suis bien entrainé en espérant que rien ne s’annule ! On a un peu plus de temps que les autres années mais ça permet d’un peu mieux préparer un évènement et de faire d’autre choses !

  1. Cet été la pratique du paddle sur les plages un peu partout a explosé. Tu penses que c’est bon signe pour l’avenir du sport ?

Oui ! J’ai bossé dans un centre nautique cet été donc j’ai pu bien voir que toutes les personnes qui sont restées chez soi ont pu redécouvrir les plans d’eau proches grâce au paddle ! C’est super et ça fait plaisir, même si le sport est désormais connu dans la pratique loisir je n’avais jamais vu autant de monde à l’eau ! C’est certain que ce sport va continuer à se développer, j’espère qu’il y aura encore plus d’amateurs et bien sur de jeunes qui se motiveront à faire de la race ces prochaines années !

Mille mercis Ludo et on te souhaite bonne chance ce week-end !

Titouan Puyo : 3 questions avant les championnats de France à Talloires (lac d’Annecy)

Titouan Puyo était déjà là il y a 9 mois avant que tout parte en cacahouète comme il le dit si bien… Nous avons posé 3 questions à Titouan Puyo, meilleur français sur le circuit international depuis 2014 avant son retour à Talloires pour les championnats de France !

  1. Salut Titouan ! Déjà de retour sur le lac d’Annecy ! Tu as trop aimé la GlaGla Race c’est ça 😉 ?

Ben ouais, le cadre était top donc j’avais hâte de revenir ! Haha. Je garde un super souvenir de cet évent en janvier, ça paraît tellement loin déjà car c’était avant que tout parte en cacahuète ! Content que le lac et Talloires soit le spot de ces championnats de France ! En plus ça va être un gros event encore, avec du monde sur la ligne de départ j’espère ! Malheureusement je scrute la météo et j’ai l’impression qu’on va avoir plus froid qu’à la glagla race haha. On va encore plus mériter la fondue dimanche soir !

  1. Comment va la motivation avec cette saison sans les grands rendez-vous habituels et très peu de compétitions maintenues ?

Je m’estime plutôt chanceux pour le coup, j’ai pu venir ici en France pour des compets et avant ça j’avais eu quelques courses de va’a en Calédonie ! Malgré l’annulation de certains events j’ai réussi à retomber sur mes pattes, à la place de Namur j’ai profité des vagues landaises, à la place de Bilbao j’ai pu faire une compèt de va’a sur Toulon et a la place de Prague j’ai pu aller a Fort Boyard challenge pour un super downwind.

Quand je fais le bilan j’ai fais plein de courses au final, donc c’est top, et dans plein de beaux endroits, la Vendée, Pornichet, La torche et les compets à venir s’annoncent super aussi , car après Annecy on va en Corse, pour le Corsica paddle Trophy , ça va être trop beau.
Donc oui plutôt heureux de ce que j’ai pu me mettre sous la dent même si il y avait pas où peu d’étrangers et moins de monde sur les départs !

  1. Cet été la pratique du paddle sur les plages un peu partout a explosé, pourtant le nombre de compétiteurs n’augmente pas ou très peu. Comment tu expliques ça ?

3 : Je suis en France depuis fin juillet, j’ai halluciné du monde en sup sur les plans d’eaux ! J’ai du répondre à plein de questions, car au final nos planches de races sont peu connues ! Il y a beaucoup de matos gonflable ou école dans les centres de location, normal, peut être qu’une ou deux boards de race pourraient susciter des envies. Mais c’est sur que ce qui est accessible c’est le gonflable ! Normal que ce boum estival ne se ressente pas déjà mais avec le décalage ils vont peut être arriver sur les courses au printemps prochain !
Mais j’ai déjà vu des nouvelles têtes et même sur les podiums d’ailleurs donc c’est déjà bon signe ! A nous de donner envie de faire de la compèt en offrant un beau spectacle ce weekend !

Un grand merci Titouan d’avoir pris le temps de répondre à nos questions ! Bonne chance pour ce week-end !

Fiona Wylde is ready for the GlaGla Race

Fiona Wylde GlaGla RaceFiona Wylde arrived in France one week before the GlaGla Race and was on the lake last sunday for a training session with Alain Teurquetil and Annecy Stand Up Paddle Club.

We asked her a few questions while she was on her way to go skiing in Chamonix !

Question 1 : A SUP race in the middle of winter in the Alps… on lake, what a strange idea don’t you think?

When I told my friends and family that I was coming to France for a race in the mountains in January, I got some pretty strange looks. Sure, it’s a different type of race and a bit unusual, but those are the best experiences!! I’m really excited to race, whatever the weather may be!

Question 2 : You arrived a week ago and came to a training session last sunday in Talloires. What was your first impression of the place, the lake ?

It’s been really nice to arrive early. I got here a week and a half before the race so I can enjoy the mountains skiing and get a few good paddles in before the race. Paddling with the Sunday crew was spectacular!! The local group here in Annecy is really strong and very passionate! It was fun to get on the water with everybody, especially with Alain leading us in Interval Training! 😜

Question 3 : Are you ready 😉 ?

3) I’m really looking forward to it!

Thanks Fiona enjoy you stay in Annecy and good luck for the races !

 

Titouan Puyo répond à nos questions avant sa première GlaGla Race

Titouan Puyo NSP

Titouan Puyo vient spécialement de Nouvelle-Calédonie pour participer à la GlaGla Race ! Nous l’avons interrogé alors qu’il était en transit au Japon !

Hello Titouan, on est super content que tu viennes à la GlaGla Race ! On a 3 questions pour toi en attendant ton avion…

Une course en plein hiver dans les Alpes… drôle de concept non ?

Pas du tout , les Alpes c’est la neige et le froid pour un étranger haha !
Oui c’est sur que c’est une drôle d’idée de faire du sup à cette période. Il y a des amis en Calédonie qui ont eu du mal a me croire ! Mais le concept a fait ses preuves, vu le nombre de participants.

Le lac d’Annecy est tout proche des montagnes tu as prévu d’aller en profiter pour aller skier ?

C’est une excuse la course haha. L’idée c’est carrément d’y allier un trip ski. On va faire un essai de stage ski de fond tout le tralala avec Ty Judson, Vincent Verhoeven , Alain Teurquetil et notre entraîneur Vincent Guillaume.

Au programme  : ski rigolade et fondue !

Petite question matos : tu as prévu comme planche pour la GlaGla Race ?

Alors j’ai prévu deux planches. Ma ninja si les conditions sont totalement flat et ma carolina si le lac remue un peu.

Une dernière pour la route : tu t’es blessé parait-il ? Que s’est il passé ? Ça va mieux ?

J’ai mis la main sur une espèce de étoile de mer vénéneuse ! Ça fait trois semaines et c’était a la fin de ma pause donc j’ai pas trop rame depuis Paris. Ça va être une belle reprise haha

Merci Titouan ! Rendez vous samedi matin sur la plage de Talloires ! N’oublie pas ton bonnet !

Ty Judson arrived in France one week before the GlaGla Race

Ty Judson will be at the GlaGla Race

Hi Ty! We are super excited to welcome you at the GlaGla Race! What does it represent for a waterman such as yourself who is used to warm conditions, waves and saltwater, to race in the Alps in the middle of winter?

I find that racing in potentially sub zero temperatures is a novelty, but with the higher level of athletes attending it turns into a challenge. Having the likes of Titouan Puyo, Ludovic Teulade and Martin Vitry you always know that when you get on the start line it’s going to be as competitive of a race as any.

Ty Judson NSP team

There are more and more NSP riders attending the GlaGla Race, can you tell us more about the team?

The NSP team is a very tight knit family that I’ve grown to know and love. No matter where we are in the world, we always find the time to come together, have some fun and put on a show. I feel honoured to have been adopted into this amazing team. Having someone like Titouan Puyo to help guide the way as a mentor, fellow competitor, brother and friend has been something of an invaluable experience to me. I can’t wait to see what 2020 brings for me and the team.

Ty judson waves

What board are you intending to use for the GlaGla Race?

For the GlaGla Race 2020, I’ll be using the NSP Carolina. It definitely gives me the advantage for any condition Annecy has to throw at me.

You’re coming for the GlaGla Race, but the ski resorts aren’t that far away, are you planning on skiing during your stay?

That’s about all I’ll be doing during my stay here in France. I’ll be with the NSP Team (my second family) in Valmorel snowboarding, cross country skiing, mountaineering etc. – most of which are brand new to me, which I’m super excited to experience!

A paddler from South Korea at the GlaGla Race !

Ray from KoreaYu-hwan Ray In is the first Korean to participate in the GlaGla Race. We asked him a few questions…

Hello Ray ! You are the first Korean participating in the GlaGla Race ! Could tell us who you are, how long have you been practicing stand up paddling, where do you usually paddle ? I am a SUP enthusiast. I have been practicing paddling since 2016. I paddle in Han river in Seoul normally and east coast of Korea. Normally I go paddling early in the morning before my work. In 2019, I joined Asian SUP Tour held in South Korea and HK. Second question : Are you coming to France especially for the GlaGla Race ? Why did you choose to register ? What are you expecting ? GlaGla Race is the only reason for me to go to France. I expect to see lots of paddlers who don’t really care about cold. I would like to feel the atmosphere there and love to see the beautiful scenery of the Alps. Just enjoying~~, that’s the lifestyle I would like to have in my mid 40s. Ray from South Korea

More about the GlaGla Race

GlaGla Race J-14 : Interview Yann Redouin et présentation Base Camp

Yann Redouin

A J-14 de la GlaGla Race, interview de Yann Redouin et présentation de BaseCamp, joli spot au coeur de Talloires, pour une collation équilibrée, un café entre amis ou louer un vélo pour faire le tour du lac !

Yann tu entraînes au Annecy Stand Up Paddle Club, en tant que coach et local de l’épreuve, quels conseils donnerais-tu pour bien se préparer et s’équiper pour la GlaGla Race ?

La pratique du SUP sur les lacs alpins a quelques particularités, notamment concernant la tenue à adopter l’hiver. Il faut avant tout trouver le bon compromis pour se protéger du froid… mais pas trop ! et rester efficace pour pagayer. Effectivement notre corps monte vite en température durant l’effort et l’effet « cocotte minute » ressentie avec les combinaisons néoprènes classiques est indéniable. Il faut privilégier les tenues mixtes à savoir un long john ou pantalon qui permet de bien couvrir les parties exposées au froid et les moins mobiles ( jambes, abdomen ) et un haut thermique respirant ( première couche), que l’on peut recouvrir d’un coupe-vent technique. La déperdition de chaleur se fait essentiellement par la tête, les mains et les pieds. Ce sont vraiment ces parties qu’il faut couvrir en priorité ainsi que l’abdomen pour éviter les problèmes de transit. Un bonnet technique et respirant également qui ne garde pas trop l’humidité, des gants néoprène ou classiques pas trop épais afin d’éviter de fatiguer les avant-bras en tenant votre pagaie, des chaussons néoprènes en 5 ou 6mm ou à défaut des baskets avec une paire chaussettes en laine. Il existe également des combinaisons étanches spécifiques pour ce type de pratique hivernale développées par SupSkin.

Yann Redouin entrainement annecy sup clubSi vous participez « en promenade » et appréhendez de vraiment tomber à l’eau alors une combinaison néoprène classique peut suffire.

Avant le début de la course ne passez pas brutalement d’une ambiance surchauffée ( habitacle de voiture, salle chauffée… ) à l’extérieur. Anticipez votre départ.

Pensez à vous hydratez : ce n’est pas parce qu’il fait froid et que c’est l’hiver que l’on se déshydrate moins ! bien au contraire ! Hydratez-vous avant le départ, un thé est toujours bien apprécié. Vous pouvez également en préparez dans votre boisson d’effort : thé, citron, miel… et pourquoi pas rajouter de la maltodextrine (apport glucidique ) pour la longue distance, car les dépenses énergétiques sont augmentées ( effort + froid )… c’est assez personnel en fait…

Échauffez-vous bien !! Contrairement à l’été et ses températures clémentes le corps a besoin de beaucoup plus de temps pour « monter en température » et être prêt pour l’effort que vous aurez à fournir ensuite. 10 à 15 minutes sont nécessaires. Vous êtes là pour vous faire plaisir… pas pour développer des tendinopathies.

Qu’est ce que ça te fait de de dire qu’une des plus importantes courses de stand up paddle (en nombre de participants) au monde va avoir lieu au plus froid de l’hiver sur ton lac ?

C’est avant tout un plaisir d’accueillir et d’échanger avec des SUPers du Monde entier sur ce lac exceptionnel. J’y navigue plusieurs fois par semaine depuis des années et le plaisir est toujours intacte. Je suis toujours ébloui par ces paysages incroyables et encore plus l’hiver avec tous ces contrastes de couleurs et de paysages. Et sur la rive, malgré le froid, l’ambiance est toujours festive !

C’est impressionnant et en même temps mérité de voir cette course prendre cette dimension et grandir d’année en année. C’est une course dont le lieu et l’ambiance sont uniques ! On pagaie avec des champions sans pour autant se prendre au sérieux. Être au départ au milieu de ces centaines de pratiquants, sur ce lac d’habitude si calme l’hiver, c’est une autre dimension !

Je tiens d’ailleurs à te remercier car tu as su garder l’esprit originel de l’Alpine Lakes Tour ( il y a déjà 6 ans ) que ce soit sur la GlaGla ou sur les autres courses du Tour : une ambiance super conviviale, prendre du plaisir sur l’eau sans jamais se prendre au sérieux, des courses uniques dont la Glagla en premier lieu, une équipe de bénévoles très investie.

Donc merci aux bénévoles, qui ce jour, pour que l’on puisse profiter pleinement, endurent le froid sur la rive sans pouvoir toujours se réchauffer.

En résumé, on se caille, mais on est pas des p’tits joueurs !

Base Camp : Location vélo, voyages et café

BASECAMP TalloiresCréé par les initiateurs du défi cycliste inédit La Résistance, qui a connu un beau succès pour sa première édition en septembre 2016, bASECAMP se veut un lieu de passions, de rencontres et de cultures.

bASECAMP est situé au cœur de Talloires, à la place du Lavoir.

L’équipe de bASECAMP met à la disposition de la clientèle des vélos de qualité et premium qui sauront satisfaire toutes les pratiques, d’une simple balade le long du lac à la chevauchée fantastique par les cols et les chemins.

E-bikes, hybrides, vélos enfant, vélos de route et « gravel » haut de gamme, tout est possible et offrir à tous des souvenirs inoubliables mais aussi transmettre la passion de l’équipe bASECAMP aux néophytes.

bASECAMP c’est aussi un café qui propose des menus sportifs sains et équilibrés !

Plus d’infos sur bASECAMP

 

 

GlaGla Race : 15 days to go. Interview Steevie Ascroft (Jersey). Presentation Julbo Paddle sunglasses

Steevie ascroft

Today we are interviewing Steevie Ascroft from Jersey who is coming for the first at the GlaGla Race in… 15 days ! We are also presenting the Julbo “Paddle” sunglasses dedicated to SUP, they float !

Who are you ? How long have been paddleboarding ?

My name is Steve Ascroft and I have lived on the beautiful island of Jersey for all 54 years of my life. I started paddle boarding about 7 or 8 years ago. In fact the Jersey Paddle Club, of which I am proud to have been the first Chairman, was actually set up with some great paddle friends in my kitchen!!

It’s your first GlaGla Race, why did you register ? What do you expect ?

Jersey Paddle ClubThis is my first GlaGla Race. A good friend of mine, Tim Tredant, a very good paddler who is also attending, suggested I look at the website and, having done so, I was excited by the concept of the race and setting myself this test. I am not the fastest of paddlers (as you will all see at the race!) but I am more than willing to accept the 14k challenge and will race/participate with a big smile on my face.

How are you preparing ? What kind of equipment do you have for the GlaGla Race ?

For preparation I am afraid to say I have not been paddling as much as I would have wished but I cycle to work every day during the week and do some specific exercises which should hopefully see me through 14k of paddling. I have a 14ft Bark D2 which I will be using for the race. It is a very good flat water board but as I mentioned above I am not the fastest!
I am very much looking forward to participating in the race and am also looking forward to the fantastic atmosphere that I am sure follows being involved in such a prestigious event.

Julbo – Alpine Lakes Tour partner since 2018

Julbo Group / An Independant Brand

125 years fly by when your head is always full of ideas and dreams. Drawing inspiration from its heritage Julbo wants to be known for its outdoor spirit in the eyewear market. We will soon be releasing new ranges and new products but always with that same taste for adventure and freedom that allows everyone to see the world even better.

Julbo paddle sunglasses

The “Paddle”

The new Julbo Paddle sunglasses are a stylish accessory designed for stand-up paddle fans. Whether you’re paddling in the Lake District, heading along a river or facing ocean currents, the Paddle range is suited to both calm and choppy waters. Their Bubble Frame technology (air bubbles incorporated into the frame) means that they float.

So it doesn’t matter how many times you wipe-out – your glasses won’t sink! The Paddle’s Grip Nose and Grip Tech technology ensure a snug, secure fit. If you do fall off your board, their Bubble Frame and Floating Cord make these glasses easy to find and hold.

Their Polarized 3 CF category anti-reflect lenses make Paddle glasses an essential if you’re in an area with harsh sunlight or potentially blinding reflections.

With their stylish California-inspired design, the Paddle glasses are as suited to lazing on a beach as they are to SUP activities.